cancer femme

Ces dernières années, le nombre de cancers dans le monde connait une augmentation globale. Hygiène de vie, alimentation, stress quotidien, changements climatiques, nombreux sont les sources de cette pathologie. Chez les femmes, trois cancers sont plus fréquents que d’autres. Découvrez-les dans cet article.

Le cancer du poumon

Selon les statistiques, le cancer du poumon est la deuxième cause de mort chez la femme. Entre 1990 et 2018, le taux d’incidence du cancer du poumon chez les femmes accroit de 5,3 %. De 2010 à 2018, il augmente de plus 5 %. Par ailleurs, le cas de cancer du poumon chez les femmes est passé de 2 500 en 1990 à 15 100 en 2018. En parallèle de décès a connu également une hausse au cours des 20 dernières années. Il a augmenté de plus 115 %. A noter que cette pathologie est surtout liée au taux de tabagisme féminin qui connait une hausse fulgurante. En effet, les femmes sont plus vulnérables aux méfaits du tabac que les hommes. Selon les prévisions des spécialistes, le nombre de cas de cancer du poumon devrait encore augmenter de 43 % d’ici 2030.

Le cancer du sein

Si le cancer du sein n’atteignait les femmes qu’à partir de l’âge de la ménopause, aujourd’hui la réalité est tout autre. En effet, cette pathologie est déclarée de plus en plus chez les femmes jeunes. Aussi le taux de cancer du sein connait une hausse pour toutes les tranches d’âge sauf pour les femmes dans la soixantaine. Ces dernières connaissent même une baisse ces 10 dernières années. Selon les spécialistes, cette diminution serait liée à l’arrêt des traitements hormonaux substitutifs (THS). La cause de la hausse du nombre de cas déclaré chez les autres tranches d’âge reste encore inexpliquée. Les spécialistes dans le domaine avancent le surpoids, la maternité tardive, l’exposition à des polluants et la sédentarité.

Le cancer de la thyroïde

Contrairement aux deux autres types de cancer précités, le cancer de la thyroïde connait une hausse autant chez les femmes que chez les hommes. Pour les deux genres, l’incidence de la pathologie est en hausse de 4,4 % chaque année. Selon les explications des spécialistes, cette hausse s’expliquerait par une amélioration des techniques de diagnostics. Elle aurait en effet un rapport avec les cancers papillaires qui affichent dernièrement un bon pronostic. Cependant, le taux de mortalité à cause du cancer de la thyroïde est en baisse. Le développement des traitements serait la source de cette diminution d’après les médecins.