problèmes de grossesse

Pendant la gestation, les femmes subissent des modifications importantes de l’organisme tel l’utérus. Ces mutations ou changement peuvent entrainer des problèmes de grossesse. En effet, cette complication est particulièrement le retard de croissance intra-utérin (ou RCIU). Découvrez ainsi tous les propos importants de cette difficulté afin d’avoir une grossesse pérenne.

Effets et caractéristiques du retard de croissance intra-utérin (ou RCIU).

Tout d’abord il faut savoir que les problèmes de grossesse peuvent atteindre toutes les femmes enceintes. Le retard de croissance intra-utérin (ou RCIU) est en particulier une complication due par une croissance insuffisante du fœtus. Notamment, ce dernier est inférieur au dixième percentile soit 10 % de son âge gestationnel. C’est donc un problème du développement des fœtus. La RCIU peut être disharmonieux dans la mesure où périmètre crânien est normal mais que le périmètre abdominal, le poids et parfois la taille sont diminués. Elle peut être aussi harmonieuse quand tous les paramètres, sans exception, sont réduits. Généralement, un diagnostic permet de l’apercevoir.

Le trouble du placenta qui provoque la perturbation des échanges foeto-maternels est une des causes du RCIU. En outre, les infections telles que la rubéole et toxoplasmose ainsi que les anomalies des chromosomes du fœtus. Mais surtout, la consommation du tabac, alcool ou les drogues par la mère porteuse. Par conséquent, la santé du bébé est le premier atteint par ce retard du développement du fœtus. En effet, le retard de croissance intra-utérin provoque une altération du développement cérébral du poupon responsable des troubles neuropsychiatriques lorsqu’il sera adulte. Que faut-il donc faire ?

Conseils et recommandations pour les problèmes de grossesses (RCIU)

Étant donné que le retard de croissance intra-utérin est une complication importante pour la mère porteuse et le bébé, il est indispensable de trouver les solutions. Tout d’abord, on peut les prévenir. En ce sens, l’arrêt de la consommation du tabac, de l’alcool et toute autre drogue est la meilleure prévention.

En outre, la vaccination contre la rubéole, le traitement des pathologies maternelles telles l’hypertension ou le diabète sont d’autres moyens préventifs. D’autre part, dans le cas où le RCIU est constaté, l’option de l’échographie bien complète est recommandée afin de voir s’il n’y a pas de malformations. Mais aussi, l’examen tel que l’amniocentèse ou le Doopler qui permet de vérifier les artères utérines comme l’insuffisance placentaire. Il faut ne quand même annoter que la cause est rarement traitable selon les médecins.