grippe intestinale

À l’instar de la grippe saisonnière, la grippe intestinale est une maladie très fréquente en hiver et peut s’attraper en été. Généralement, elle s’attrape le plus souvent à cause d’un virus provoquant une inflammation des intestins et de l’estomac. Vomissements, crampes intestinales, diarrhée, la grippe intestinale présente divers symptômes. Cependant, il existe des moyens pour guérir de cette maladie virale.

Guérir d’une grippe intestinale : c’est possible ?

Autant le dire tout de suite, il n’y a pas de traitement qui permet de guérir de la grippe intestinale et d’éradiquer totalement ses symptômes. En effet, il faut noter qu’il s’agit d’une infection virale, donc on peut l’attraper autant de fois, car c’est une infection virale. Mais ce n’est pas pour autant qu’on ne peut pas la soigner.

Bien sûr, on peut toujours en soulager les symptômes et surtout éviter la déshydratation. Pour cela, il suffit de rester à la maison et de se reposer. Il faut également s’hydrater régulièrement, surtout après chaque vomissement. Pour les bébés et les enfants, il est conseillé d’utiliser des sachets de réhydratation orale.

Les traitements contre la grippe intestinale

Il existe certains traitements médicaux permettant de calmer les symptômes de la grippe intestinale. Il s’agit principalement d’un pansement digestif qui permet de calmer les diarrhées. Sinon, on peut aussi prendre un anti-vomitif pour calmer les nausées et vomissements s’ils sont trop importants.

Par ailleurs, il est possible de prendre du paracétamol pour réduire la fièvre ainsi que les douleurs, en l’absence de contre-indication. Il est toutefois à noter qu’en cas d’infection virale, les traitements antibiotiques ne sont pas recommandés. De même, l’usage d’huile essentielle n’est pas conseillé dans le traitement de la grippe intestinale.

Remèdes naturels contre le gastro

L’une des conséquences de la grippe intestinale est la déshydratation. Pour pallier ce problème, on peut se tourner vers une boisson gazeuse qui contient beaucoup de sels minéraux. Pour réduire les gaz intestinaux et les ballonnements, il faut d’abord éliminer les bulles avant de boire. Pour contrer le virus, on peut utiliser des feuilles de thym ou de romarin.

Ces derniers ont une action antivirale. De plus, le romarin est aussi efficace contre la diarrhée et les ballonnements. D’ailleurs, la grippe intestinale se caractérise souvent par des nausées ou des vomissements. Pour y faire face, il est conseillé de recourir au gingembre. On peut le consommer soit dans une tisane soit en le mangeant confit pour profiter de ses apports en sucre.

En période de grippe intestinale, les crampes intestinales provoquent souvent des douleurs. Afin de se soulager, on peut utiliser de la mélisse que l’on boit en tisane. Enfin, un autre problème en cas de gastro est la diarrhée. Pour lutter contre celle-ci, il suffit de mélanger une cuillère à café d’argile verte avec de l’eau minérale à température ambiante. L’argile va absorber l’eau et éviter que les selles ne soient trop liquides.

L’alimentation en cas de grippe intestinale

En cas de grippe intestinale, il est important d’avoir une alimentation légère et adaptée pour atténuer les symptômes. Ainsi, il faut éviter les aliments lourds, gras, épicés et les viandes en privilégiant les féculents. De même, il faut éviter les fruits et légumes, sauf les bananes et les pommes râpées. Les sodas et les boissons alcoolisées sont aussi à éviter, on privilégie les eaux gazeuses en enlevant les bulles.