médecin traitant de l’enfant

La prise en charge des frais de santé chez l’enfant est une aubaine pour de nombreux foyers. Il s’agit aussi d’une garantie pour l’enfant de recevoir des soins de qualité dans une structure reconnue pour les instances. Il n’est pas évident que vous connaissiez toutes les implications de la prise en charge d’un enfant. Pour cela, nous vous invitons à lire cet article.

Une opération menée en coopération avec la famille

En ce qui concerne la prise en charge des soins de santé pour les enfants, une vingtaine de dépistages sanitaires sont systématiquement effectués chez chacun des enfants. Auparavant, tous les examens étaient réalisés avant l’âge de 6 ans. Mais depuis le 1er mars 2019, ils sont répartis jusqu’à l’âge de 16 ans. Il faut noter qu’à ces âges, les personnes sont souvent moins suivies sur le plan médical. De nouveaux problèmes de santé apparaissent alors.

L’assurance maladie les prend en charge à 100 % au titre des tarifs de responsabilité (hors dépassements d’honoraires) sans avoir à faire l’avance des frais. La consultation doit être réalisée à un tarif opposable pour les 3 examens donnant lieu à un certificat (COE).

La raison d’être de ces examens est de surveiller la croissance et le développement des enfants et des adolescents. Ils visent également à repérer les anomalies ou les déficiences (troubles sensoriels, notamment visuels, auditifs, du langage et du comportement, etc.) et à effectuer des vaccinations. La prévention des addictions et la santé sexuelle des jeunes font également l’objet de ces consultations, en fonction de l’âge.

Le médecin généraliste ou le pédiatre peut pratiquer ces consultations. Elles peuvent être effectuées en cabinet privé, dans un centre de santé ou dans une clinique de PMI pour les enfants prévus jusqu’à 6 ans.

Que faut-il savoir du médecin traitant de l’enfant ?

Il est demandé aux parents d’enfants de moins de 16 ans de désigner un médecin traitant pour leur enfant depuis janvier 2016. Il peut s’agir d’un médecin généraliste ou d’un pédiatre, ou de tout autre spécialiste qui suit l’enfant. Les médecins peuvent exercer en ville ou à l’hôpital. Par contre, un médecin de PMI ne peut pas être choisi comme médecin traitant de l’enfant. En effet, ses missions relèvent essentiellement de la prévention.

Dans le rôle du médecin traitant de l’enfant, il s’agit de coordonner les prises en charge et de garantir le bon épanouissement de l’enfant. Il s’agit également de mener une prévention personnalisée auprès de l’enfant. Ainsi, le médecin traitant représente également un interlocuteur des parents pour toutes les actions de prévention.

La déclaration du médecin traitant de l’enfant se fait par le médecin que les parents ont choisi. Celui-ci devra renseigner un formulaire de déclaration en ligne en présentant sa carte Vitale. Si les parents le souhaitent, le médecin traitant de l’enfant peut être leur propre médecin traitant. Toutefois, il ne s’agit pas d’une obligation.

Il est à noter que le fait d’être dépourvu de médecin traitant n’entraîne pas de pénalité en guise de remboursement de soins.