accouchement

Les préparatifs à l’accouchement permettent aux femmes enceintes de se projeter sur le jour de l’accouchement et de demander à des professionnels, médecins ou sages-femmes de partager avec elles leurs problèmes et leurs peurs. C’est aussi l’occasion de rencontrer d’autres femmes enceintes et de discuter de leur grossesse et de leur prochain accouchement. Pour bien préparer votre naissance, emportez ce guide avec vous.

La méthode classique

Connue sous le nom de préparation à l’accouchement sans douleur ou de prévention psychologique en obstétrique, c’est la technique la plus connue. Elle enseigne à sa mère toutes les connaissances dont elle a besoin pour contrôler l’accouchement, car elle sait ce qui va se passer. Les femmes y apprennent des postures et des postures pour favoriser l’accouchement et contrôler la douleur des contractions.

Par exemple, vous apprendrez que l’inhalation et l’expiration profondes aident au développement de la ceinture abdominale et à mieux oxygéner les fibres musculaires utérines le jour de l’accouchement. Encore une fois, cela peut atténuer toutes les sensations douloureuses et accélérer la croissance du bébé. Sans oublier qu’en « fixant » votre attention sur votre respiration, vous pouvez la détourner de la douleur que vous ressentez.

Certains postes sont également propices au travail. Selon les conseils de victoirenursing.be, le massage du bas du dos peut vous aider à terminer l’exercice plus facilement.

La technique la plus appréciée : l’aquagym

Les femmes enceintes aiment cette méthode, car elles se sentent plus légères dans l’eau. L’apesanteur est donc un avantage pour ces futures mamans : elles peuvent faire de l’exercice avec plus de souplesse et, surtout, ne pas se soucier de la douleur de tomber. Dans le même temps, l’immersion favorise la relaxation et la relaxation. Au moment d’être intime avec le bébé, la mère se prépare calmement à l’accouchement. Les préparatifs pour la piscine peuvent commencer au cinquième mois de vie. Chacun doit participer à son rythme. Cependant, cette préparation à l’accouchement n’est pas compensée par la sécurité sociale.

La technique émotionnelle : l’haptonomie

Le but de l’haptique ou « science émotionnelle » est d’aider les parents à se connecter et à communiquer avec leurs enfants à naître. Grâce au contact avec l’utérus, les parents communiquent avec leurs enfants. Mon père était très investi dans cette technologie, surtout quand il avait un endroit pour l’élever pendant l’accouchement. Veuillez contacter votre maternité pour savoir si elle propose cette pratique, qui se fait en privé avec la sage-femme. Les massages, les caresses et la pression peuvent modifier la tension musculaire de la future mère et aider à détendre tous ses muscles, y compris la relaxation du périnée et de l’utérus. Le jour de l’accouchement, la mère comprendra et ressentira son enfant, ce qui lui permettra d’accompagner l’accouchement sans être « déportée ».

La technique de prise de conscience : la sophrologie

Cette méthode est basée sur la compréhension du corps afin de mieux se comprendre, afin d’apprendre à mieux répondre aux imprévus de la vie. Pour les femmes enceintes, cette technologie peut les aider à comprendre les changements physiques et psychologiques liés à la grossesse, et elle peut également réduire le stress et la douleur. La relaxation et l’exercice suggéré peuvent provoquer un état de conscience proche du sommeil et de la rêverie, ce qui aide à apprivoiser la sensation de venir. Ces nouvelles tendances psychologiques permettent de contrôler l’accouchement, surtout sans être un simple spectateur. Vous pouvez commencer dès le dernier trimestre de la grossesse.