Naturophatie

D’après une étude réalisée par l’OMS en 2017, plus de 300 millions de personnes dans le monde seraient dépressives. Cet état compterait même parmi les principales causes d’incapacité de travail. Quand la dépression est légère, il est possible de le guérir naturellement. Voici donc 3 anti-dépresseurs naturels que vous pourrez utiliser pour soigner la dépression.

Le Griffonia

griffoniaLe Griffonia est une plante connue en Afrique tropicale. Ce sont ses graines qui sont les plus utilisées. Les Africains s’en servent dans la médecine traditionnelle. Les graines de Griffonia contiennent un acide aminé bénéfique pour l’organisme humain. Dénommé 5-htp, ce nutriment se transforme en sérotonine une fois arrivée dans les intestins. La graine a une action antidépressive sur les neurones du système nerveux central.

L’efficacité du Griffonia varie d’une personne à une autre. Elle dépend en effet, de l’état intestinal de la personne. Dans certains cas, il est nécessaire d’associer le Griffonia à une cure de probiotiques. À noter que le Griffonia est proscrit chez une femme enceinte ou allaitante.

Le Millepertuis

MillepertuisLe Millepertuis est sans doute l’astuce naturelle la plus efficace pour traiter la dépression. Depuis plus de 2 000 ans, cette plante est connue ses vertus antidépressives. Elle doit ce pouvoir à une cinquantaine de molécules contenues dans son extrait de sommité fleuri. Les principes actifs du Millepertuis agissent sur les messagers chimiques mis en jeu en cas de dépression. Aussi, la plante agit directement sur les neuromédiateurs responsables des troubles de l’humeur. En général, le Millepertuis est la plante prescrite par le thérapeute pour compléter d’autres traitements naturels. La consommation de Millepertuis doit être à distance des autres médicaments. Par ailleurs, la plante est contrindiquée en cas de grossesse ou d’allaitement.

La Rodhiole

RodhioleLa Rodhiole est une plante adaptogène par excellence. D’ailleurs, elle a une action spécifique qui est existante dans la médecine allopathique classique. En somme, la Rodhiole aide l’organisme humain à s’adapter. Aussi, elle agit directement pour soigner le stress. L’action de la plante se répercute petit à petit sur l’organisme jusqu’à devenir un antidépresseur. Les principes actifs de la Rodhiole se trouvent surtout dans sa racine. Ils agissent parallèlement sur la dépression afin d’améliorer les capacités intellectuelles du patient. Ces principes actifs permettent également de protéger les neurones. Comme les deux autres plantes antidépressives, la consommation de Rodhiole est contre indiquée chez la femme enceinte ou allaitante. Cette plante est aussi proscrite en cas de trouble psychiatrique notamment la schizophrénie.