Tout savoir sur les aidants

Les personnes dépendantes ou en situation de handicap ont besoin de soutien, mais également de personnes qui peuvent les aider au quotidien. Dans ce cadre, le métier d’aidant, apparu à cet effet, suscite une certaine attention. En France, plus de 8 millions de personnes sont des aidants, dont 4 millions pour des personnes âgées. Souhaitez-vous en savoir plus sur les aidants ? Lisez cet article.

Les aidants naturels ou familiaux

Un aidant, qu’il soit naturel ou familial, est une personne qui vient en aide à une personne dépendante ou handicapée. Généralement, l’aidant fait partie du proche entourage de cette dernière ou est choisi par elle. Le travail d’aidant peut être effectué seul ou en complément du travail d’un professionnel à domicile. Parfois, il peut aussi être régulier.

Aidants : salariés ou dédommagés ?

Aidant familial : salarié ou dédommagé ? En voilà une question que de nombreuses personnes se posent. Il est important de dire que l’aidant peut être salarié ou dédommagé.

Le statut de salarié

Il existe des conditions pour lesquelles un aidant peut obtenir un statut de salarié. Tout d’abord, il doit aider une personne âgée dépendante de l’Apa. Il s’agit d’une allocation pouvant permettre de rémunérer l’aidant. Dans le cas où l’aidant aide une personne en situation de handicap bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap, il peut aussi bénéficier d’un salaire.

L’aidant peut également obtenir le statut de salarié lorsqu’il n’est ni le (la) conjoint (e), le (la) concubin (e) ou la personne ayant conclu avec le (la) dépendant (e) un PACS, ni son obligé alimentaire au premier degré dans le cas des personnes en situation de handicap.

Lorsque la personne en situation de handicap employant un aidant nécessite une aide totale pour la majorité des actes essentiels et une présence à cause d’un besoin de soins constants ou quasi constants, alors les conditions citées plus haut ne s’appliquent pas.

Dès que le statut d’aidant est obtenu, il faut nécessairement se déclarer à l’URSSAF dans les huit jours qui suivent l’embauche ou être rémunéré avec des CESU (Chèques Emploi Service Universel).

Il faut aussi dire que l’aidant salarié est soumis aux règles du travail. De ce fait, la durée de travail ne peut excéder les 48 h par semaine. Dans le cas où l’aidant salarié effectuerait un travail le jour de repos hebdomadaire, il sera rémunéré au tarif normal majoré de 25 % ou récupéré par un repos équivalent.

Les conditions pour être dédommagé

Un membre de la famille qui assiste un proche en situation de handicap bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap peut être rémunéré. Pour y arriver, il suffit d’envoyer un courrier au Conseil général du département qui verse la prestation de compensation du handicap dans lequel sont notifiés les identités de l’aidant et de l’aidé tout en précisant leurs liens de parenté.

Le dédommagement d’un aidant familial est de 85 % du SMIC horaire sur la base de 35 h par semaine. S’agissant des sommes perçues, elles doivent être déclarées aux impôts. En réalité, les revenus, dans ce cadre, sont imposés suivant les règles du droit commun.

Les aidants sont des personnes qui viennent en aide aux personnes âgées ou en situation de handicap. Il existe des aidants naturels et des aidants familiaux qui peuvent être salariés ou dédommagés selon les cas.