Vous attendez un enfant Déclarer le auprès de votre mutuelle !

Après la confirmation d’une grossesse, les démarches administratives relatives aux prestations de santé commencent. D’ailleurs, l’anticipation de l’arrivée d’un nouveau-né est essentielle pour que la famille puisse profiter des meilleurs taux de remboursement et de garanties. Pour cela, il faut d’abord trouver la meilleure mutuelle en passant par un comparateur de mutuelle. Mais, quelles sont les informations nécessaires pour affiner le profil utilisateur et trouver les réels besoins de la famille ? Comment affilier l’enfant à son contrat mutuel ? Éléments de réponse.

Les informations demandées par un comparateur mutuel

En termes de mutuelle, les familles souhaitent travailler avec une mutuelle facile à utiliser, pas chère et qui rembourse. Mais, sans l’aide d’un comparateur de mutuelle, cette tâche risquerait d’être une véritable galère. Pour trouver la meilleure mutuelle, ne perdez pas votre temps à déchiffrer les conditions des contrats, mais faites confiance à un comparateur.

Pour aider la famille à trouver la meilleure formule adaptée aux besoins de la famille, le comparateur lui demande de fournir quelques informations. Parmi ces informations, les données personnelles de la personne seront demandées, comme la date de naissance la profession, le régime social du demandeur et de son conjoint. Le comparateur lui demande également la présence d’ayant-droits ou enfant et de leur fournir sa date de naissance et son régime social.

Dans la deuxième étape, le comparateur demande au bénéficiaire de leur informer de sa civilité, son prénom, son nom, son email et son téléphone. Ces données sont indispensables pour permettre à la plateforme de vous envoyer le devis. Finalement, la dernière étape concerne vos besoins : soins courants, dentaires, optiques et hospitalisation.
La mission d’un comparateur de mutuelles est de vous permettre de trouver une mutuelle santé correspondant à votre budget, vos besoins et votre situation familiale.

L’affiliation d’un nouveau-né au contrat mutuel

L’expression « ayant-droit » est employée pour désigner les membres de la famille éligibles à la mutuelle. Ainsi, dès leur naissance, l’enfant est considéré comme ayant-droit. Il est vivement recommandé d’affilier son enfant à la carte vitale d’un des parents et au contrat de complémentaire dans 30 jours suivant l’adoption ou la naissance.

Dans leur enfance, les enfants sont très fragiles et dépensent des frais courants, comme les examens sanguins, la pédiatrie, les médicaments et les vitamines. C’est pour cette raison qu’il est essentiel de l’affilier à un contrat de mutuelle. À titre d’information, l’assurance maladie rembourse l’ensemble des frais dans le cas d’une naissance, allant à 12 nourrissons. Après ce seuil, c’est le complémentaire qui prend en charge le remboursement des frais, non pris en charge par la Sécurité sociale.

Quels sont les documents nécessaires pour affilier l’enfant à un contrat de mutuelle ? L’essentiel est l’acte de naissance. Certaines mutuelles demandent aux parents de l’envoyer par poste, alors que d’autres permettent les inscriptions en ligne. Rapprochez-vous de votre assureur pour savoir la procédure de déclaration. Concernant la déclaration d’un enfant auprès de la sécurité sociale, rendez-vous sur sfsp.fr pour en savoir davantage à ce sujet.